Innovation

R-PUR : des masques hi-tech pour se protéger de la pollution

Matthieu Lecuyer R PUR Header Matthieu Lecuyer R PUR Mobile

Particules fines, gaz, pollen, virus… la qualité de l’air en milieu urbain se dégrade. Comment se protéger efficacement dans nos déplacements quotidiens et préserver notre santé ? Co-fondateurs d’R-PUR, Matthieu Lecuyer et Flavien Hello ont voulu apporter une réponse adaptée en développant une gamme de masques anti-pollution.

Matthieu et Flavien se sont rencontrés pour la première fois à Séoul à l’occasion de leurs études. Mais c’est en région parisienne que le projet R-PUR a fait son chemin : « Tout a démarré sur des problématiques personnelles » précise Matthieu Lecuyer.

« Nous empruntions tous les matins le tunnel de La Défense pour nous rendre à notre travail et nous avions l’un comme l’autre des problèmes de santé chroniques liés à la mauvaise qualité de l’air que nous respirions au quotidien. Nous avons cherché des solutions pour se protéger efficacement. Mais très vite, nous nous sommes rendu compte que les masques en néoprène disponibles sur le marché n’étaient pas vraiment adaptés à la pollution urbaine et qu’un grand nombre de personnes étaient, comme nous, à la recherche de solutions adaptées sérieuses. »

Une forte attente à la hauteur des enjeux de santé publique : « La mauvaise qualité de l’air a été estimée, devant la cigarette et l’alcool, première cause de mortalité en France et dans le monde. Plus de 100 000 décès sont liés chaque année à la pollution de l’air. »

Deux ans de recherche et développement

Lancé en 2016, le premier masque R-PUR Nano a nécessité deux années de recherche et développement réalisées en partenariat avec les ingénieurs de l’Institut National des Arts et Métiers et des laboratoires de recherche en nanotechnologies.

« Nous avons démarré en ciblant les conducteurs de deux-roues motorisés qui étaient les plus exposés et les plus à même de vouloir s’équiper. Mais depuis, notre gamme s’est étoffée. Nous avons développés des solutions adaptées pour répondre à la demande des cyclistes, puis des sportifs urbains. »
 

RPUR  masques antipollution
© Floriant Monot

Un marché prometteur en quête de normalisation

Le co-fondateur de R-PUR déplore toutefois l’absence d’un référentiel précis sur ce type de masque : « Aujourd’hui, il  existe un tas de masques de protection pour le gaz, l’amiante… avec des normes précises qui permettent au consommateur de se repérer. Mais il n’y a encore rien de tel pour les masques anti-pollution. Il est urgent que nous puissions disposer d’une norme spécifique pour ce type de produits. »

Des ambitions à l'international

Installée à Station F au sein de l’incubateur HEC, R-PUR dispose également d’un site de production à Alfortville dans le Val-de-Marne. Après 5 ans d’existence, la jeune startup qui joue la carte de la « French touch » se lance dans un nouveau défi à l’international.  


« Notre but, c’est d’aller au-delà du marché français et européen. Nous avons ouvert un bureau à Hong-Kong l’année dernière, ce qui va nous permettre d’accéder au marché asiatique avec un nouveau produit destiné au piéton qui sortira en septembre. C’est un produit très attendu et sur lequel nous travaillons depuis un an et demi.  En Asie, les personnes sont assez friandes d’innovations et de technologies françaises. C’est un marché porteur qui nécessite beaucoup de moyens. C’est la raison pour laquelle nous sommes en train de faire une nouvelle levée de fonds. » 

Un accompagnement au quotidien de la CCI

Choix de la meilleure forme juridique, mise en place d’un business plan, recherche de locaux, projets de recrutement, conquête de nouveaux marchés à l’export, optimisation digitale, information sur les aides et financements... à chaque étape de sa croissance, l’entreprise R-PUR a le réflexe de consulter les équipes de la CCI Val-de-Marne ! Résultat : des échanges et entretiens conseils avec des experts de la CCI Paris Ile-de-France, des décryptages sur les aides au plus près de l’actualité, notamment  sur les dispositifs du Plan de relance « Industrie » qui peuvent être mobilisés par l’entreprise.

Dernièrement, cette jeune entreprise prometteuse a eu aussi la chance de participer à nouveau  au salon VivaTech et ce, grâce au soutien de la CCI Paris Ile-de-France : « Cette année, nous nous sommes concentrés sur la recherche de partenaires pour notre levée de fonds. Cet évènement a aussi été l’occasion de nous faire connaitre davantage de notre cible "grands comptes" et de promouvoir notre  nouvelle offre dédiée aux professionnels. »
 

Retour en haut du site