Innovation

KORNEA, une startup en plein essor à VivaTech

Arnaud Quintin CEO KORNEA Arnaud Quintin CEO KORNEA mobile

KORNEA se positionne comme la première plateforme d’art à la demande. Une expérience inédite qui permet aux artistes et aux musées de s’inviter dans nos salons et de se procurer, à travers ce canal digital, de nouvelles sources de revenus. Rencontre avec Arnaud Quintin, CEO et co-fondateur de cette jeune entreprise accompagnée par la CCI Versailles-Yvelines. 

« Il devient de plus en plus difficile pour des artistes de vivre de leur art, et la période de pandémie que nous venons de traverser n’a fait qu’amplifier ce phénomène en ayant les conséquences que l’on connaît sur le monde des arts, et en particulier sur les artistes indépendants », souligne Arnaud Quintin.

« Par exemple, un photographe vend aujourd'hui ses photos dix fois moins cher qu’il y a dix ans. Certains d’entre eux, travaillant pourtant depuis des années pour de grands médias, sont aujourd’hui dans des situations financières très compliquées. Le marché a été profondément bouleversé par le développement d’internet. N’importe qui peut mettre en ligne ses œuvres et les vendre, ce qui est très bien pour l’offre et l’émergence de nouveaux artistes, mais a fait s’effondrer le prix des clichés.

La première raison de créer KORNEA fut donc pour nous de soutenir les artistes quels qu’ils soient et de leur offrir un nouveau canal de distribution et une nouvelle source de revenus.

Nous sommes partis aussi d’un deuxième constat. Nos écrans possèdent des qualités d’affichage exceptionnelles, utilisant des nuances et contrastes capables de récréer des effets de texture plus vrais que nature. Ils sont aussi de plus en plus grands, occupant de plus en plus de place sur nos murs, dans nos salons, chambres, et dans tous les lieux où nous allons. Mais les contenus ne sont souvent pas à la hauteur et les nouvelles générations regardent de moins en moins la télé. On se retrouve donc avec de beaux écrans HD sous-exploités, qui deviennent une grande dalle noire dans notre salon. De nouveaux usages à la hauteur des capacités technologiques de ces écrans doivent donc être développés. »

Le Netflix des arts visuels et de nouveaux revenus pour les artistes

C’est en partant de ce double constat qu’Arnaud Quintin et Denis Zysman ont eu l’idée de créer KORNEA , App disponible sur smartphone, tablette, TV :

« Nous sommes, en quelque sorte, le Netflix ou le Spotify des arts visuels. Moyennant un abonnement mensuel de 4,99 €, les utilisateurs accèdent aujourd’hui à un catalogue de plus de 2 000 œuvres – photos, peintures, arts digitaux – provenant d’une soixantaine d’artistes indépendants et de grands classiques de la peinture exposés dans les musées du monde entier.

Ils peuvent créer leurs playlists d’œuvres favorites pour transformer l’ambiance de leur salon ou de leur chambre, tout en passant de la musique, et en découvrant des artistes et œuvres au travers de biographies détaillées. Les artistes, galeries, musées peuvent de leur côté s’inscrire gratuitement sur KORNEA après avoir été sélectionnés, pour se présenter et mettre en ligne leurs œuvres via une plateforme web sécurisée. C’est un nouveau moyen pour eux de se faire connaitre, d’inciter le public à visiter de nouveaux musées ou galeries, de faire partie d’une communauté d’artistes, mais aussi de dégager de nouvelles sources de revenus.

Parce que KORNEA n’existerait pas sans ses artistes, nous partageons nos revenus avec eux. Ainsi, 50 % de nos revenus après frais de plateforme (Apple App Store, Google Play, etc.) leur sont redistribués. Chaque artiste reçoit un montant proportionnel au succès de ses œuvres auprès des abonnés (vues, likes, partages, etc.). Ce modèle existe depuis des années dans la musique et pour les films, mais c’est un modèle tout à fait nouveau dans les arts visuels, introduisant une vraie rupture dans une industrie où la vente de l’œuvre était jusqu’alors la principale source de revenus. Nos artistes l’ont immédiatement adopté, voyant dans notre modèle un réel partage, de la transparence, et le fait d’être enfin associés au succès commercial, contrairement à de nombreuses plateformes (payantes) et aux réseaux sociaux sur lesquels ils ne touchent rien. » 

Du salon à la salle d’attente

Au-delà du grand public, KORNEA destine également sa plateforme à de multiples usages professionnels :

« Cette solution peut intéresser de nombreux professionnels : les centres commerciaux, les halls de gare ou d’aéroport, l’hôtellerie et la restauration, la santé (hôpitaux, cliniques, EHPAD), mais aussi les professions libérales telles que les médecins ou avocats, ou encore les collectivités locales et les grandes entreprises pour décorer leur accueil et leurs salles de réunion. Les possibilités sont infinies !

Nous nous intéressons aussi beaucoup à l’Education nationale. Savoir que KORNEA permet aux élèves de découvrir l’art et de susciter des échanges sur un artiste, une œuvre ou un courant artistique durant un cours d’histoire ou de français serait pour moi une grande fierté.
»

L’entreprise envisage également de nouveaux axes de développement : « Nous sommes actuellement en discussion avec différents studios pour intégrer des fonctionnalités de réalité augmentée et pouvoir offrir prochainement des visites virtuelles de musées à partir d’un casque VR. Intégrer des commentaires sonores des artistes est aussi quelque chose que nous étudions.

Enfin, nous envisageons de proposer aux artistes l’option d’inscrire leurs œuvres sur la Blockchain grâce aux jetons non fongibles (ou "NFTs") qui offrent des fonctionnalités nouvelles très intéressantes en termes de protection des droits, ainsi que la garantie de revenus futurs sur la (re-)vente de leurs œuvres. » 

 

Un accompagnement de la CCI  dans la durée

Arnaud Quintin a été accompagné au moment de la création de son entreprise par la CCI Versailles-Yvelines dans le cadre  du dispositif Entrepreneur#Leader. Il bénéficie à ce titre d’un suivi sur 3 ans dédié aux jeunes entreprises.

« L’accompagnement de la CCI m’a été particulièrement utile à plusieurs niveaux. J'ai tout d'abord bénéficié d'un dispositif d’appui très structuré lors de la création de KORNEA. La CCI nous a apporté tous les conseils utiles pour choisir la meilleure structure juridique pour notre projet, une aide dans la rédaction des statuts de l’entreprise et dans l’accomplissement de nos formalités. C’est un soutien très appréciable car c’est un domaine qu’un futur entrepreneur ne maîtrise pas toujours...

Grâce au réseau de la CCI, j’ai aussi été mis en contact avec toute une série d’interlocuteurs utiles comme le Réseau Entreprendre. Il y a une vraie volonté de soutenir des startups comme la nôtre. Le suivi individuel post-création est aussi très appréciable. Je suis régulièrement en contact avec mon conseiller qui se tient informé de l’avancement de notre projet. »

La CCI vient aussi d’apporter un autre coup de pouce à cette jeune entreprise en l’invitant à participer cette année à VivaTech. « Nous sommes ravis de participer à ce salon à résonnance mondiale et d’être présents sur le stand régional de la Chambre de commerce. C’est une opportunité formidable qui va nous permettre de nous faire connaitre de nos différents publics et de gagner en visibilité. C’est aussi pour nous l’occasion de rencontrer d’autres startups, des entreprises industrielles qui seront peut-être de futurs partenaires ou des investisseurs potentiels pour de prochaines levées de fonds. »
 

VivaTech 2021 KORNEA
KORNEA sur le stand CCI Paris Ile-de-France à VivaTech
© Florence Bonny 

 

En savoir plus 

Retour en haut du site