Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Formation initiale

Un ancien élève de LÉA-CFI devenu Meilleur Ouvrier de France

Energie Froid Energie Froid

A 36 ans, Damien Favreau a obtenu, en mai dernier, le titre de Meilleur Ouvrier de France (MOF) en tant que frigoriste. Troisième détenteur du fameux graal dans cette spécialité, il a été formé dans une école de la CCI Paris Ile-de-France : LÉA-CFI. Une grande fierté pour l’école et une reconnaissance pour les formations qu’elle dispense, d'autant plus que le premier MOF frigoriste était Samir Ben Youssef, ancien professeur de... LÉA-CFI !

Damien Favreau

« Au-delà du côté gratifiant et de la reconnaissance que procure le titre de Meilleur Ouvrier de France, je suis heureux d'obtenir, par ce concours, un diplôme d’Etat de niveau BAC+2 » explique fièrement Damien Favreau. S’il souhaitait au départ s'engager dans une VAE (Validation des Acquis de l'Expérience) pour évaluer ses compétences, le frigoriste a finalement opté pour le titre de MOF. « Plutôt qu’une simple équivalence, j’ai obtenu un vrai diplôme ! » se réjouit-il. Avec ce titre prestigieux, le candidat valide en effet des acquis diplômants équivalents à deux années d'études supérieures.

L’examen pour l’obtention du titre de MOF se déroule en deux temps. La première partie consiste en l’étude d’un projet de A à Z pour pouvoir se qualifier. L’épreuve finale repose sur la réalisation du chantier et la mise en service de l’installation « tout en devant justifier des économies d’énergie générées par les réglages que l’on a fait » explique le tenant du titre. Avis aux amateurs, la prochaine session pour le MOF frigoriste aura lieu en janvier 2024 !

Un métier aux multiples facettes

Si depuis un an Damien Favreau évolue dans le froid industriel pour les usines, il a précédemment exercé son métier dans des secteurs très différents. Il a en effet commencé sa carrière dans le froid climatisation pour des datacenters, le secteur tertiaire et les particuliers, puis il a travaillé dans le froid commercial côté grandes cuisines, mais aussi le froid GMS (grandes et moyennes surfaces). « Etant donné que l’on peut basculer d’un monde à l’autre facilement, j’ai navigué entre ces différents domaines au gré de mes envies. C’est tout l’intérêt des métiers du froid dans lesquels il y a aussi de vraies possibilités d’évoluer. »

Un parcours en alternance

Diplômé d’un BEP en électrotechnique, Damien Favreau a ensuite intégré LÉA-CFI, l’école de la CCI Paris Ile-de-France spécialisée dans les métiers de la ville décarbonée. Après deux ans en alternance, il a obtenu un Bac professionnel en énergie option froid et climatisation (devenu Bac pro Métiers du froid et des énergies renouvelables). Pour compléter sa formation, il a ensuite suivi, toujours à LÉA-CFI et en alternance, le cursus de Technicien d'intervention en froid industriel. « C’est une formation technique professionnelle avec des manipulations qui m’a permis de me familiariser avec le terrain, d’avoir moins d’appréhension à travailler seul et d’évoluer dans le métier grâce à des maîtres d’apprentissage qui m’ont impliqué. »

Sa passion du métier, Damien l’explique par la diversité d’activités qu’il propose. « Je suis de nature curieuse et le froid touche à la fois à l’électricité, à la régulation, aux fluides, à l’eau, à la ventilation…, soit beaucoup de domaines qui m’intéressent. » conclut-il.

Découvrir LÉA-CFI

Partager