Entreprises et création de valeur

Comment rapprocher la chaîne de valeur au plus près du client ?

Entreprises-création-valeur Entreprises et création de valeur

Localiser sa chaîne de valeur près du client : un enjeu de création de valeur

Avec la pandémie qui a révélé des dépendances ou vulnérabilités, les chaînes de valeur mondiales et leur ancrage territorial en Europe et en France se sont retrouvés au centre des débats.

C’est sous l’angle de la souveraineté et de la réindustrialisation que le sujet a été principalement abordé. Objectif visé : restaurer une indépendance technologique et industrielle vis-à-vis de régions comme l’Asie.

Mais la question mérite d’être abordée sous un autre prisme : celui de la création de valeur car la digitalisation a largement redéfini les conditions de compétitivité des entreprises et des économies.

Ainsi pour l’entreprise il est désormais essentiel de placer le client au cœur de ses décisions stratégiques, de son modèle d’affaires et de la chaîne de valeur. Cela pour deux raisons :

  • le client détient un pouvoir sans précédent qui fait de lui un consomm’acteur
  • plus l’offre de biens et de services d’une entreprise coïncide avec les usages et valeurs du client, plus la valeur créée est forte. Apporter une solution de mobilité peut ainsi être plus puissant que vendre un véhicule automobile ; c’est ce qu’on appelle l’effet utile (ce qui compte, ce n’est pas le bien, c’est ce qu’il permet d’atteindre).

Partant de cet impératif de localisation de la valeur, un Groupe de travail de la CCI Paris Ile-de-France réunissant des chefs d’entreprise de tailles et secteurs divers a réfléchi aux moyens de rapprocher cette chaîne de valeur près du client ; il a identifié trois leviers avec plusieurs schémas possibles :

  • la réorganisation des chaînes de valeur mondiales : les entreprises réorganisent leur chaîne de valeur (et pas seulement leur chaîne de production) pour être proches du client selon divers schémas de chaîne : régional, multilocal (ou glocal) ou national (relocalisations)
  • la transformation des process de production : de nouveaux procédés industriels permettent une meilleure adéquation entre l’offre et la demande ; plus personnalisés, ils se révèlent aussi plus frugaux par rapport aux modèles de production de masse et standardisée
  • l’adoption de modèles d’affaires centrées sur le client : des business models où la valeur est créée grâce à une proximité-client physique, relationnelle ou fonctionnelle se développent

Les opportunités ouvertes aux entreprises par ces trois modes de rapprochement sont nombreuses ; les exemples concrets cités dans l’étude vont de l’agro-alimentaire aux industries B2B, en passant par la mode-habillement et les services.

Dans ce processus stratégique où l'enjeu est de localiser la valeur – et pas seulement ou pas forcément la production – les entreprises doivent évidemment surmonter plusieurs obstacles.

Ces défis sont tantôt technologiques, industriels et humains, tantôt organisationnels, tantôt encore financiers et culturels quand ils ne sont pas liés à des problématiques de transport et de logistique.

Alors que la crise interroge les trajectoires, cette réflexion prospective propose, à un moment charnière, un ensemble de perspectives pour les entreprises mais aussi pour l’action publique.

Groupe de travail sous la Présidence de Jean-Michel TASSE

Elisabeth BAUR, Sally BENNACER, Rachel CHICHEPORTICHE, Bruno DIDIER, Philippe GOETZMANN, Pierre KUCHLY, Nelly RODI

Pilotage de l'étude

Corinne VADCAR

 

Découvrir la version digitale de l'étude

Comment rapprocher la chaîne de valeur du client

janvier 2021

Retour en haut du site