Indicateur d’activité des salons en Île-de-France en 2020

Indicateurs salons Indicateurs Salons

 

Une année 2020 marquée par des Halls désespérément vides 

La crise sanitaire de la covid-19 a entraîné une crise économique mondiale historique. Les salons ont été l’un des secteurs les plus impactés. De mars à décembre 2020, les différentes mesures prises par les pouvoirs publics (confinements, restrictions réglementaires de déplacement et de regroupement…) ont eu pour conséquence de mettre la filière quasiment à l’arrêt.

La pandémie de Covid-19 a mis à l’arrêt quasiment toute la filière événementielle. Le média salon apparaît comme l’un des secteurs les plus touchés. Pendant près de 10 mois, les professionnels ont enregistré près de 80 % de baisse d’activité. Les annulations d’événements ont généré un impact économique sans précédent. Les perspectives pour 2021 sont alarmantes puisqu’aucune date de reprise n’est avancée par le gouvernement.

4ème trimestre : les salons franciliens confinés 

Les restrictions de déplacement suivies du second confinement ont contraint les organisateurs à annuler la majorité des événements prévus.

La baisse de fréquentation et de surfaces louées dans les salons ont été proches de 100 % au 4ème trimestre 2020. Seuls 2 salons grand public se sont tenus début octobre. 28 % des salons ont eu lieu dans une version digitale. Le format distanciel a été la seule alternative pour maintenir le lien avec la clientèle. Une enquête indique toutefois que 43 % des entreprises ne sont pas satisfaites par les événements virtuels. Les exposants ont probablement besoin de temps et de coaching pour s’adapter à ces nouveaux formats.

3ème trimestre : des annulations en cascade

Les salons internationaux de grande envergure prévus en septembre ont décidé les uns après les autres de ne pas se tenir entraînant un phénomène en cascade. L’activité des salons franciliens est donc quasiment à l’arrêt au 3 ème trimestre 2020 par rapport à la session précédente, effondrement de la fréquentation des visiteurs (- 89,2 %), de la surface nette occupée par les stands (- 86,7 %) et de la présence des entreprises exposantes(- 77,5 %).

2ème trimestre 

Compte-tenu du confinement lié à la crise sanitaire de la Covid-19, nous n'avons pas publié d'indicateurs.

1er trimestre : un début d’année marqué par des circonstances exceptionnelles et inédites.

La crise sanitaire du Covid-19 a entrainé une crise économique mondiale historique. Les conséquences pour Paris Île-de-France, l’une des premières destinations touristiques au monde, sont et seront colossales pour les différents segments de la filière tourisme française (tourisme d’agrément et tourisme d’affaires).

Le secteur des salons ainsi que tout l'écosystème gravitant autour de ce média ont rapidement été très impactés par la crise sanitaire du Covid-19. Sur les 56 salons programmés en mars, 39 ont été reportés, 12 annulés, seuls 5 ayant pu se tenir en début de mois  ! 

La CCI Paris Ile-de-France estime qu’environ un million de visiteurs (soit 10 % de la fréquentation annuelle des visiteurs sur les salons) et près de 15 000 exposants (soit 14 % du total annuel) auraient annulé leur venue sur les salons franciliens.

Auteur : Jean-Marie Nays

 

Retour en haut du site