Pollution : mesures d’urgence en Ile-de-France

L’Île-de-France connaît une vague de chaleur avec un épisode de pollution à l’ozone. La Préfecture de Police met donc en place la circulation différenciée pour la journée du 25 juin à Paris et à l'intérieur du périmètre de l'A86, ainsi que des mesures sectorielles.

Mesures relatives à la circulation

Ce jeudi 25 juin de 5h30 à 20h, seuls les véhicules munis d’une vignette Crit’Air de classe 0, 1 et 2 sont autorisés à circuler à l’intérieur du périmètre de l’A86 (à l’exception de celle-ci).

Les vitesses maximales autorisées sont réduites :

  • à 110 km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h
  • à 90 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides habituellement limitées à 110 km/h
  • à 70 km/h sur les portions d’autoroutes et de voies rapides normalement limitées à 90 km/h, ainsi que sur les routes nationales et départementales limitées à 80 ou 90 km/h.

Les véhicules en transit de plus de 3,5 tonnes doivent contourner l’agglomération parisienne par la Francilienne.

Mesures relatives aux transports

Les acteurs du secteur des transports sont tenus de :

  • renforcer les contrôles de lutte contre la pollution
  • raccorder électriquement à quai des bateaux fluviaux en substitution à la production électrique de bord par les groupes embarqués, dans la limite des installations disponibles
  • modifier le format des compétitions mécaniques en réduisant les temps d'entraînement et d'essai
  • reporter les essais moteurs des aéronefs dont l'objectif n'est pas d'entreprendre un vol
  • reporter les tours de piste d'entraînement des aéronefs à l'exception de ceux réalisés dans le cadre d'une formation initiale dispensée par un organisme déclaré, approuvé ou certifié, avec présence à bord ou supervision d'un instructeur.

Mesures relatives au secteur industriel

Les acteurs du secteur industriel sont tenus de :

  • mettre en œuvre les prescriptions particulières prévues dans les autorisations d'exploitation des installations classées pour la protection de l'environnement (ICPE)
  • réduire les émissions de tous les établissements industriels contribuant à l'épisode de pollution
  • arrêter temporairement les activités polluantes
  • utiliser systématiquement les systèmes de dépollution renforcés
  • réduire les rejets atmosphériques, y compris par la baisse d'activité
  • reporter les opérations émettrices de composés organiques volatils (COV) : travaux de maintenance, dégazage d'une installation, chargement ou déchargement de produits émettant des composants organiques volatils en l'absence de dispositif de récupération des vapeurs
  • réduire l'activité de tous les chantiers générateurs de poussières et recourir à des mesures compensatoires (arrosage...)

Consultez l’Arrêté de la Préfecture de Police

 

Le 25/06/2020