Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Black Friday 2022

Les commerçants parisiens espèrent un sursaut de la consommation mais les indépendants sont les plus réticents

Black Friday Header Black Friday responsive

Alors que la conjoncture difficile oblige les consommateurs à des arbitrages budgétaires, les commerçants s'interrogent sur l’intérêt du Black Friday : certains, des enseignes en particulier, souhaitent profiter de l’engouement autour de cette opération popularisée par les géants du web, tandis que les indépendants sont plus réticents à rogner sur leur marge en pleine saison.

Une tradition américaine désormais bien implantée

Importé des Etats-Unis, où il est traditionnellement organisé le vendredi suivant Thanksgiving, le Black Friday s’est peu à peu imposé en France depuis les années 2010. Cette journée de promotion commerciale proposant de très forts rabais est fixée cette année au vendredi 25 novembre.

L’hiver dernier, 46 % des commerçants parisiens avaient pratiqué ce Black Friday et 55 % projetaient de le mettre en place dans leur boutique pour cet hiver 2022. Le géant du commerce en ligne Amazon a lancé sa « Black Friday Week » dès le vendredi 18 novembre et plusieurs autres grandes plateformes web ont suivi. Une partie des commerçants parisiens ont donc commencé à afficher dans leurs vitrines des offres « Black Friday » une semaine avant la date officielle, dans l’espoir d’attirer les consommateurs.

Un moyen de relancer une consommation ralentie

En effet, ceux-ci sont moins nombreux dans les commerces depuis plusieurs mois : en raison de l’inflation, les consommateurs font des arbitrages et renoncent aux achats non prioritaires, l’habillement en particulier. Selon l’Institut Français de la Mode, les ventes du secteur au troisième trimestre sont en recul de 4,7 % par rapport à la même période en 2021.

Les commerçants parisiens ont fait part aux enquêteurs du Crocis de la CCI Paris-Ile-de-France de leur espoir que les consommateurs profitent de cette opération commerciale largement médiatisée pour se décider à faire des achats longtemps retardés. En effet, lors des soldes de l’été 2022, les commerçants avaient souligné que la clientèle attendait presque systématiquement les périodes de promotions pour acheter. « On espère que les promotions du Black Friday vont lancer la période des achats de Noël, que les gens vont enfin se faire plaisir, même si c’est de façon raisonnable » commente la responsable d’une enseigne de mode mixte du 8ème arrondissement. « On propose des réductions vraiment intéressantes, -40 % sur la totalité du magasin, il ne s’agit pas de fins de séries mais de la collection en cours, ça devrait attirer les clients », complète-t-elle. (...)

Auteur : Bénédicte GUALBERT

Téléchargez notre note ci-dessous

Partager