Le nombre d'emplois de nouveau en baisse en Ile-de-France

Tableau de Bord économie de l'Ile-de-France 4e trimestre 2020 - Avril 2021

Tableau de Bord économique Tableau de Bord économique

Alors qu’elle avait pu – au moins partiellement - reprendre son souffle au cours de l’été 2020 entre deux vagues de l’épidémie de Covid-19, l’activité francilienne a de nouveau été à la peine au quatrième trimestre 2020. Ainsi, le nombre d’emplois salariés privés a diminué de 25 000 unités dans la région fin 2020 et le déficit d’emplois par rapport au point haut de fin 2019 a atteint 110 000.

Par ailleurs, malgré une baisse en trompe-l’œil au dernier trimestre du fait de la non-disponibilité immédiate des personnes sans emploi du 31 octobre au 14 décembre 2020, le taux de chômage francilien (7,7 % au quatrième trimestre 2020, soit – 0,7 point) n’est désormais plus inférieur au taux en France métropolitaine (7,7 % également, soit – 1,2 point) et, ce, pour la première fois depuis le printemps 2005. Le trafic aérien ne s’est pas rétabli fin 2020 et, sur l’ensemble de l’année dernière, seuls 33,1 millions de passagers ont fréquenté les aéroports de Roissy et Orly, soit le trafic le plus faible enregistré depuis 1986.

Emploi salarié
Emploi Salarié au 4e trimestre 2020

 

Emploi salarié privé

Après avoir subi un net repli au premier semestre 2020 (quelque 152 000 emplois perdus), l’emploi salarié privé francilien s’est redressé au troisième trimestre 2020 (+ 66 300 emplois). Malheureusement, ce rebond ne  s’est pas confirmé en fin d’année et l’emploi régional a diminué de 0,5 % sur un trimestre au quatrième trimestre 2020 (près de 25 000 emplois détruits).

Par conséquent, la baisse sur un an s’est élevée à 2,3 % et le déficit d’emplois par rapport au point haut de fin 2019 est de 110 000 postes. Au plan sectoriel, les situations sont très hétérogènes ; ainsi, fin 2020, l’emploi francilien dans l’industrie et l’emploi dans le tertiaire marchand se sont réduits l’un et l’autre de 0,7 % sur un trimestre tandis que l’emploi dans la construction a une nouvelle fois évolué favorablement (+ 0,8 %) et a même terminé l’année 2020 2,7 % au-dessus du niveau qu’il affichait un an auparavant.

Au plan national, la situation est moins dégradée qu’en Ile-de-France : l’emploi salarié privé y a diminué de seulement 0,1 % sur un trimestre et de 1,6 % sur un an.

Consultez la publication (PDF)

Auteur : Mickaël Le Priol

Juin 2021

 

Retour en haut du site