Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

L’inflation accroit la valeur des échanges internationaux mais creuse le déficit commercial francilien

Enjeux Ile-de-France n° 248

échanges-internationaux échanges-internationaux

Après une année 2020 marquée par l’effondrement des échanges internationaux puis une année 2021 qui fut celle du rebond, 2022 est l’année de tous les records pour le commerce international : portées par l’inflation, jamais les importations et les exportations n’ont atteint de tels niveaux. La forte augmentation des montants des produits énergétiques pèse sur la balance commerciale qui se dégrade fortement : le déficit commercial francilien atteint désormais 78,5 milliards d’euros.

2022 : L’année des records pour le commerce extérieur francilien

Après une année 2020 marquée par la chute spectaculaire des échanges internationaux due à l’arrêt de la plupart des économies mondiales, l’année 2021 fut celle du rebond avec des niveaux d’exportations et d’importations équivalents à ceux observés avant la pandémie de Covid-19. L’année 2022 a été celle de tous les records, atteignant aussi bien pour les exportations que les importations des montants jamais vus auparavant.

En 2022, le montant des exportations françaises progresse de plus de 100 milliards d’euros et s’élève à 584,9 milliards d’euros (+ 21,4% par rapport à 2021), cette augmentation faisant suite à celle déjà observée en 2021 (+ 15,3 %). Désormais le montant des exportations françaises est bien au-dessus de celui d’avant la pandémie de Covid 19 (496,2 milliards d’euros).

Les importations ont connu la même trajectoire : après une forte hausse (+ 19,0 %) en 2021, l’année 2022 est celle du record : 775,1 milliards de produits importés, soit + 30,4 %. Il s’agit de la 2e année pour laquelle le montant des exportations dépasse celui observé en 2019, le dépassant désormais de 200 milliards d’euros !

infographie commerce extérieur 2023

 

La progression des importations étant, en valeur, deux fois supérieure à la progression des exportations, la détérioration du déficit commercial 2022 est inédite. Ainsi la balance commerciale française est de - 190,2 milliards d’euros en 2022 (après avoir été successivement de -112,7 milliards d’euros en 2021, - 81,6 en 2020 et - 77,2 en 2019). Ce déficit s’explique plus par l’augmentation des prix des marchandises - notamment l’inflation des prix de l’énergie - que par des variations de volumes.

Au niveau francilien, le même phénomène est observé : des importations s’élevant à 214,7 milliards d’euros et des exportations à 136,2 milliards d’euros, soit une forte progression de 34,2 % - aussi bien pour les exportations que les importations - par rapport à 2021.

Ainsi la valeur des biens échangés a fortement augmenté et creuse donc le déficit de la balance commerciale francilienne, passant de - 58,5 milliards d’euros en 2021 à - 78,5 en 2022 (soit une dégradation de 20 milliards), mais comme les exportations et les importations varient dans les mêmes proportions, le taux de couverture reste le même : 63,4 %.

Ce sont donc deux effets successifs qui expliquent les records observés en 2022 : d’abord la reprise des échanges internationaux faisant suite à la pandémie mondiale, puis une hausse globale des prix qui augmente mécaniquement la valeur des échanges.

La part de l'Europe progresse dans les échanges commerciaux

Avec 61,9 % des exportations et 60,5 % des importations, l’Europe est le principal partenaire commercial de l’Ile-de-France. Ces proportions continuent de progresser d’année en année et réaffirme l’importance des pays européens pour le commerce extérieur francilien.

La zone Asie-Océanie reste le 2e fournisseur de la région avec 24,9 % des échanges et demeure pour la 2e année consécutive la 2e cliente de la région francilienne avec 15,8 % des exportations, dépassant les Amériques (zone incluant l’Amérique du Nord, centrale, du Sud et les Caraïbes). Les échanges entre l’Ile-de-France et l’Asie-Océanie sont les plus déséquilibrés, puisque le taux de couverture n’est que de 40,1 %.

La 3e région mondiale avec laquelle l’Ile-de-France a des relations commerciales importantes est la zone Amériques avec 20,0 milliards d’euros d’exportations et 18,4 milliards d’euros d’importations. A noter que les échanges entre la zone Amériques et l’Ile-de-France sont en faveur de la région francilienne, avec une balance commerciale de + 1,6 milliards millions d’euros et un taux de couverture de 108,8 %.

 

Tableau commerce exterieur

 

L’aéronautique, l'automobile et la pharmacie en tête des exportations franciliennes

Le top 10 des produits les plus exportés est révélateur des spécialisations de l’industrie francilienne (aéronautique, automobile, pharmacie) et du poids de la région dans le domaine du luxe (cuir, bagages, chaussures, parfums, cosmétiques et joaillerie).

En un an, le coût des importations d’hydrocarbures a augmenté de 132 % et celui de l‘électricité de 372 %. Ces deux produits, qui ont connu une forte inflation, contribuent fortement à la dégradation de la balance commerciale francilienne.

31941.00
C'est le nombre d'entreprises exportatrices de biens, en Ile-de-France en 2022 un record
78.60
milliards d’euros
de déficit commercial en 2022
8.10 %
C'est la hausse (par rapport à 2021) du nombre d’entreprises exportatrices, après deux années marquées par la pandémie, en 2022

Auteur : Yves BURFIN

Décembre 2023

Partager