L’Ile-de-France et la région d’Amsterdam, deux des territoires les plus producteurs de richesses d’Europe

Enjeux Ile-de-France - N° 226

Avion-amsterdam Avion-amsterdam-responsive

Du fait de son poids économique, Paris Ile-de-France est avant tout comparable aux autres  « global cities » : Londres en Europe mais aussi New York, Tokyo ou encore Shanghai ailleurs dans le monde.

Toutefois, d’autres métropoles se montrent dynamiques ces dernières années sur le Vieux Continent ; Amsterdam fait partie de celles-ci. Quelles sont les caractéristiques économiques de Paris et de la région Ile-de-France, d’une part, et d’Amsterdam et de l’ouest des Pays-Bas, d’autre part ?

Comment se positionnent les deux métropoles en termes d’attractivité ?

Comment l’une et l’autre abordent-elles l’après-crise sanitaire ? 

Paris-Charles-de-Gaulle et Amsterdam-Schiphol dans le top 3 des aéroports européens

Malgré l’effondrement du trafic lié à l’épidémie de Covid-19, Paris-Charles-de-Gaulle a aussi accueilli plus de passagers que Schiphol en 2020 ; l’ampleur des baisses a en effet été équivalente dans les deux aéroports (respectivement 
– 70,8 % et – 70,9 % sur l’ensemble de l’année par rapport à 2019).

Début 2021, la reprise est aussi poussive dans l’un et l’autre des deux aéroports ; ainsi, le trafic passagers au cours des six premiers mois de l’année n’a représenté que 18,2 % de celui de la même période de 2019 à Paris-Charles-de-Gaulle et 16,2 % à Amsterdam et les niveaux d’avant-crise sanitaire pourraient n’être retrouvés qu’entre 2024 et 2027.
 

70
millions
En 2019, le trafic passagers dépassait les 70 millions à d’Amsterdam-Schiphol (71,7 millions) et à Paris-Charles-de-Gaulle (76,2 millions)

Auteur : Mickael LE PRIOL

Septembre 2021

Retour en haut du site