Le tourisme d’affaires en Europe, de l’arrêt brutal à la reprise

Enjeux n°229 - novembre 2021

header-tourisme-affaires responsive-salon

Le choc de la crise sanitaire de 2020 a été sans précédent sur l’économie mondiale.

Cependant, rares sont les secteurs qui, comme celui des événements d’affaires, ont dû rester à l’arrêt pendant 18 mois. Quelles ont été les conséquences de cette mise à l’arrêt pour la place de Paris Ile-de-France, leader mondial sur ce secteur et pour ses principales concurrentes européennes ?

Quels sont les dispositifs et aménagements mis en place pour répondre à cette crise ? Quelles sont les modalités de redémarrage de l’activité et les perspectives nouvelles face à des changements de comportement dont certains seront pérennes ?

infographie

La crise, un accélérateur de tendance qui, avec la montée en puissance du « phygital », challenge les équipements existants

La crise sanitaire a rebattu les cartes. Il faut désormais connaître précisément les nouveaux besoins et comportements des exposants et des visiteurs au regard des événements phygitaux et des exigences sanitaires, faire les investissements économiques nécessaires pour y répondre et établir de nouveaux modèles économiques pour les organisateurs et gestionnaires de sites. La concurrence entre places va se jouer en partie dans la capacité à investir pour rénover et moderniser les infrastructures et équipements d’accueil.

Cette crise a accéléré le développement digital du secteur des salons, en complément du format présentiel, que ce soit pour toucher davantage de personnes ou être à la page des exigences d’un monde numérique ; cependant, la poursuite de salons hybrides doit être appréhendée comme étant complémentaire au salon classique. Cette dimension « digitale » est également un moyen d’animer l’écosystème de la filière entre les éditions présentielles de la manifestation. La dimension physique garde cependant tout son attrait : l’effervescence avant l’ouverture, l’esprit d’équipe lors de l’installation, le contact humain issu des rencontres avec les visiteurs, les clients et la presse, la découverte des nouveautés, l’enrichissement auprès des conférences, etc.

Auteurs : Mathieu BELLIARD et Aurelian CATANA (CRT Paris Ile-de-France), Aurélien NEFF (Département Tourisme Congrès et salons de la CCI Paris Ile-de-France) et Laura SANCHEZ RIOS (Promosalons), étude supervisée par Mickaël LE PRIOL (Crocis) 
 

Décembre 2021

 

Partager