Les industries créatives face à la transformation numérique

Industries créatives H1 Industries créatives H2

Depuis une vingtaine d’années, l’intérêt pour les industries culturelles et créatives ne cesse de croître aussi bien en France que dans les autres pays. Pionnière de la transformation numérique, cette filière est aujourd’hui confrontée aux défis nés de la montée en puissance de nouveaux concurrents qui redéfinissent les modèles économiques et les positions au sein des chaînes de valeur.

Cette étude est téléchargeable au format pdf en bas de page

Les industries créatives : de quoi parle-t-on ?

Situées à l’intersection des champs de l’économie et de la culture, les industries culturelles et créatives (ICC) recouvrent un ensemble de filières et d’activités fondées sur une acception plus ou moins large de la créativité en tant que source de valeur et intrant essentiel des processus productifs. Elles englobent les branches culturelles (cinéma, audiovisuel, musique, édition…) et s’étendent aux secteurs qui intègrent la créativité artistique pour partie dans leur production comme le design, la mode, la publicité, l’architecture…

De quoi parle t-on ?

 

Une filière de premier plan pour l’économie française

Selon certaines études, les ICC représentent une composante majeure de l’économie française avec une part de 2,3% du PIB en 2019. La dynamique de croissance de ces secteurs a été brutalement freinée par la crise sanitaire qui les a particulièrement affectés. Mais, au-delà des effets conjoncturels, les ICC restent des vecteurs de l’attractivité et du rayonnement international de la France comme en atteste le dynamisme des exportations, notamment en matière de contenus audiovisuels.

Infographie blanche

Les industries créatives : un laboratoire des mutations numériques

Historiquement, les entreprises des ICC ont été pionnières dans l’adoption et l’expérimentation des technologies numériques innovantes, lesquelles ont transformé plus ou moins radicalement l’économie de ces secteurs partout dans le monde.

À cet égard, l’exemple de l’industrie musicale offre une illustration éclairante des mutations que connaissent les modèles économiques à l’ère numérique. Ainsi, en une vingtaine d’années, les revenus issus des ventes physiques ont été divisés par cinq au niveau mondial. Dans le même temps, le développement du marché numérique a connu une progression continue. Aujourd’hui, les deux-tiers des revenus de l’industrie sont issus du modèle du streaming.

Infographie 2

Quelles leçons pour les autres secteurs ?

À la lumière des différentes expériences sectorielles, plusieurs enseignements peuvent, à ce stade, être tirés pour éclairer les enjeux et les défis de la transformation numérique dans d’autres secteurs :

  1. Les transformations numériques, ce sont des histoires et des trajectoires à la fois singulières et plurielles
  2. Le numérique crée de nouveaux relais de croissance
  3. Le numérique redonne au consommateur « homo numericus » une place de choix dans les chaînes de valeur
  4. La « netflixisation » ou modèle de l’abonnement est une tendance qui essaime dans d’autres secteurs
     

Pour en savoir plus : 

Sur le même sujet :

Auteurs : Annick Schwebig, Errahman Gourari
Expert : Abderrahim Doulazmi

septembre 2022

Partager